Nos formations :

Activités ou interventions sur des matériaux susceptibles de provoquer l’émission de fibres d’amiante

C2P Formations a développé des programmes de formations destinés aux personnes effectuant des ACTIVITÉS et des INTERVENTIONS sur ou à proximité de matériaux ou d’appareils susceptibles de libérer des fibres d’amiante

Ces formations AMIA4 définies par l’article R. 4412-144 du Code du Travail, concernent tous les métiers du bâtiment et de l’industrie tant dans le cadre de la production que de l’entretien ou de la maintenance. Dès lors que les salariés sont en capacité d’intervenir dans des bâtiments dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997 ou sur des équipements dont la date de fabrication est antérieure au 1er janvier 1997, ces modules les concernent directement.

Pédagogie

Tous les formateurs C2P Formations peuvent justifier de compétences acquises en tant qu’Encadrant Technique Sous-Section 3. Ils bénéficient par ailleurs d’une solide expérience en matière de prévention des risques liés à l’amiante.

La méthode C2P Formations ?
Multiplier et diversifier les ateliers pédagogiques pour permettre aux stagiaires de retrouver des situations significatives de leur métier.

Calendrier de formations AMIA4 disponible sur simple demande.

Des programmes de formations réglementées

Les activités concernées par l’AMIA4 sont définies par l'article R.4412-144 du Code du Travail. Nos programmes de formation sont encadrés par l’arrêté formation du 23 février 2012.

 

Picto

>>> Cet arrêté permet à l’IRSN (l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) de faire des essais de compatibilité amiante pour des EPR spécifiques, régulièrement utilisés et validés pour la gestion du risque d’inhalation de particules ionisantes.

Deux heaumes son concernés :

  • GRIDEL AP du fabricant Honeywell
  • MATIVENT du fabricant Matisec

>>> Dans un premier temps, ce type d'APR n’est pas à intégrer à la liste équipements utilisables pour les Opérations Amiante.

A la sortie de l’étude (10 mois), l’IRSN fera un rapport, la DGT devrait certainement revenir sur le sujet si cette étude est pertinente.

A suivre ...